Ayurveda Source - Acceuil
menu

Renoncer au Tabac et a l’Anxiete

"Je connais des gens qui arrêtent de fumer et qui ont de petites montées d’anxiété. Ils demandent ce qui peut être fait et si arrêter de fumer peut causer un Vata vriddhi et de l’anxiété."

Voici ma réponse…

Oui c’est possible qu’arrêter de fumer provoque de l’anxiété. La nicotine diminue seulement temporairement l’anxiété. L’information-clé à connaître à propos de la nicotine et de l’anxiété est que la nicotine ne procure que temporairement un soulagement de l’anxiété, et que cela compromet globalement l’état de santé physique. Beaucoup de personnes se tournent vers la cigarette lorsqu’elles sont anxieuses, et l’effet physiologique de la nicotine peut créer une sensation de calme. Cependant cela fonctionne habituellement seulement jusqu’à ce que la substance travaille à travers le système, c’est à dire que l’anxiété présente provoque des situations qui replaceront la personne dans le même degré d’anxiété que celui dans lequel il se trouvait avant la cigarette. Ainsi si vous vous trouvez actuellement en situation d’anxiété, alors vous devriez découvrir pourquoi et traiter cela. L’Ayurveda   suggèrerai avec certitude que les traitements anti-Vata prennent la première place, et regarderai comment la situation évolue. Les conseils ci-dessous devraient être utiles.

Le meilleur moyen d’arrêter de fumer est de trouver quelqu’un qui a arrêté aussi et de lui demander son aide. Sinon, l’outil le plus important est « l’attention ». L’attention doit être le premier et le dernier mot pour quitter une quelconque addiction ou habitude. L’habitude de fumer peut être stoppée seulement lorsque vous avez vraiment envie de changer cette habitude. L’habitude peut-être changée mais cela prend du temps. Manas a besoin d’être reprogrammé et cela demande de l’attention.

La clarté de votre attention dépend de Sattva. Donc tout ce qui augmente Sattva doit être utilisé comme en support pour quitter l’habitude. Les thérapies qui ciblent Prana vayu sont particulièrement importantes, comme la Nasya thérapie (gouttes quotidiennes d’huile de Bramhi dans le nez) et Pranayama (exercices de respiration).

Des herbes peuvent être utilisées pour accompagner l’évacuation du tabac ou de d’autres substances addictives. Elles aident pour :

  • améliorer Sattva
  • ôter les toxines des canaux
  • reconstituer les dommages faits aux tissus (comme les poumons pour les fumeurs, le foie pour les alcooliques).

Les herbes aident pour les états transitoires de dépression ou d’anxiété. Les herbes les plus utiles sont Centella asiatica – mandukaparna, acorus calamus – sweet flag. Le dosage des deux est faible – recherchez les conseils d’un professionnel en phytothérapie si vous voulez ces plantes. Elles peuvent être administrées en voie interne mais aussi ajoutées en petites quantités à la cigarette.

Le protocole suivant suggère un point de départ :

  • Dans la cigarette : ajouter une pincée (500mg max = ¼ de c.c) de centella asiatica.
  • Voie interne : 2 parts de centella asiatica + 1 part de acorus calamus.  750 mg 2x/jour.

L’approche psychologique ayurvédique principale dans le fait de quitter une addiction est de ne pas arrêter d’un seul coup mais de réduire par pallier gradué. Parallèlement à cela, l’action de fumer devrait être transformé en méditation, ce qui signifie en une « attention totalement sans jugement », entièrement portée sur l’acte de fumer. Les 5 sens devraient être l’objet d’une attention, de la même manière que n’importe quelle émotion ou pensée qui vient. Augmenter l’attention sur l’acte de fumer est la clé. L’analyse n’est pas l’objectif ici. L’idée est de noter tout ce qui se passe au sujet de cette action, toutes les sensations, sons, odeurs… Si l’attitude du fumeur est totalement dédiée à cela, la conscience     fera le reste par elle-même et Buddhi/Manas fonctionnera en faveur du changement de l’habitude.

Une astuce est d’introduire quelque chose de différent dans la routine du fumeur, comme la main que vous utilisez pour fumer. Cela force à être plus attentif à l’acte (que nous effectuons sinon comme un robot automatique). Essentiellement cela incite l’esprit à être plus attentif. Cela a été testé scientifiquement (BBC Health Podcast).

A voir: https://www.ted.com/talks/judson_brewer_a_simple_way_to_break_a_bad_habit

par Alex Duncan

© copyright 2013-2014 Alex Duncan

AVERTISSEMENT L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel étant éducatif vise à entretenir sa propre santé selon l’ayurvéda. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant d’éventuelles plaintes provenant de ce texte.

 

Ayurveda Source, Gardoussel, 30940 St Andre de Valborgne, France

tel : 09 64 28 32 71 / 06 43 06 24 22 email : info@ayurvedasource.fr
Copyright © 2011-2014 Alex Duncan | SIRET 45227817900026

Facebook

Accueil Formation Stages Enseignants Consultations Ressources Contact Articles email Ayurveda Source